Les activités du Cine (Centre d’initiation à la nature et à l’environnement) du Moulin à Lutterbach ont été présentées par les animateurs. Mais, auparavant, la directrice, Véronique Mateus, est revenue sur « cette année [2020] si particulière, depuis trois ans » qu’elle a remplacé Laurette Meschenmoser, partie à la retraite. Et depuis trois ans, l’établissement connaît un développement certain.

Article de Antoinette Ober paru dans le Journal L'Alsace le 14 juillet 2021 https://c.lalsace.fr/environnement/2021/07/13/le-moulin-deploie-de-plus-en-plus-ses-ailes

#IciOnAgit pour l'environnement

au moulin on fait tout dehors meme de la petite cuisine photo l alsace 1626197407

Au Moulin, on fait tout dehors : même de la petite cuisine. Photo L’Alsace

Lequel est dû « au changement climatique, qui met en alerte les professionnels de l’enfance qui nous sollicitent fortement, et au confinement : les éducateurs et les gens ont eu envie d’être formés et d’être accompagnés pour des sorties à l’extérieur. Nous sommes un centre de ressources sur le territoire », indique-t-elle.

Des soutiens financiers fidèles

« De nombreux projets nouveaux, qui demandent une autre relation avec les partenaires et une autre ingénierie » se sont fait jour, grâce à « une équipe hyperréactive, y compris les bénévoles et les membres du CA [conseil d’administration] ». Des projets qui expliquent les embauches. Neuf personnes étaient en contrat à durée indéterminée, trois en contrat à durée déterminée, cinq en contrat aidé, deux en apprentissage, quatre en service civique et neuf en stages, sans compter les jobs étudiants et les jobs d’été subventionnés par le Département.

Les soutiens financiers ont été efficaces, avec un conseil départemental qui a débloqué rapidement des fonds, une « Ville de Mulhouse très ouverte sur des projets très longs », une M2A [Mulhouse Alsace agglomération] qui compense tout ce qu’on a perdu avec les scolaires et qui a sorti en 15 jours - 3 semaines un programme sur les 39 communes et est intervenue pour des travaux au bâtiment » qui ont amélioré l’entrée et la salle de la Roue.

Quelques chiffres

« L’agence de l’eau a pensé à renaturer les cours d’école à Kingersheim et à Mulhouse. La Caisse d’allocations familiales a subventionné l’investissement en matériel qui était en fin de vie et apporté son aide pour les animations en direction des jeunes, une mission importante quand on parle d’urgence climatique », a encore fait valoir Véronique Mateus qui espère l’entrée de jeunes au CA.

« On est sur du développement en se fondant sur la qualité, un cap et, surtout, du sens », a-t-elle conclu. Les accueils de loisirs – qui nécessitent plus de personnel en raison de la situation sanitaire - ont totalisé 2542 journées participants. 603 personnes ont été sensibilisées dans les quartiers, pendant 42 animations l’été.

Les camps, qui seront développés, ont totalisé 550 journées participants. Les 55 sorties en famille tout public (« la nature près de chez moi ») ont touché 415 personnes. En résumé : s’il y a eu moins de journées participants en 2020 qu’en 2019, elles ont nécessité plus d’encadrement et d’ingénierie.

Pour ce qui est de l’origine géographique des publics : 67 % sont des Mulhousiens, 33 % des habitants des autres communes de l’agglomération.