L’Impro (institut médico-professionnel) Marguerite-Sinclair de Lutterbach trouve dans le Cine un lieu d’apprentissage différent, pour préparer huit de ses jeunes au métier d’agent d’entretien en espaces verts.

Article de Antoinette OBER paru le 25 mars 2021 dans le quotidien L'Alsace https://c.lalsace.fr/culture-loisirs/2021/03/25/les-eleves-de-l-impro-sinclair-a-la-manoeuvre-avec-le-cine

ces grumes serviront a l amenagement de la zone petite enfance du cine photo l alsace antoinette ober 1616580888

Ces grumes serviront à l’aménagement de la zone petite enfance du Cine.  Photo L’Alsace /Antoinette OBER

Leur éducateur technique spécialisé, Roger Tirard, précise : « On vient dans le cadre des cours, depuis des années. On était au départ du Cine, puis on s’est un peu éloigné, pour réaliser d’autres projets. On est revenu de manière intensive il y a cinq ans pour leur faire découvrir un milieu naturel, la plupart étant d’origine urbaine, dans un objectif de protection de la nature. »

« Ici, on a un autre objectif et une autre méthode »

« Ici, on a un autre objectif et une autre méthode de travail : à l’Impro, on fait plutôt de l’entretien, ici, c’est la nature qui doit rester maîtresse du terrain. On n’est pas là pour faire propre, mais pour faciliter l’accès aux scolaires qui viennent découvrir le site », termine-t-il.

« On a coupé des roseaux pour dégager les mares et des arbres qui poussent dans les roseaux, indique Florian. On aime bien, on est dehors. » Les intempéries ne dérangent pas ces jeunes : « On était sous la pluie, sous la neige, sous le soleil », poursuit-il. « On est bien équipé, bien habillé », précise Loïc. « L’école nous prête des vêtements et Frédéric [Schenk, responsable du bâtiment, des espaces pédagogiques et coordinateur du Cine], nous donne des gants, enchaîne Lana, la seule fille du groupe. Sous n’importe quel temps, on travaille, sauf s’il fait vraiment trop froid. On a alors menuiserie au Phare à Illzach. »

les huit jeunes qui se forment a l entretien des espaces verts a l impro sinclair ont rapporte des grumes de deux metres avec leurs encadrants photo l alsace antoinette ober 1616580888

Les huit jeunes qui se forment à l’entretien des espaces verts à l’Impro Sinclair ont rapporté des grumes de deux mètres avec leurs encadrants.  Photo L’Alsace /Antoinette OBER

« Sous n’importe quel temps, on travaille »

Ce mercredi 17 mars, élèves et encadrants sont allés dans la forêt chercher des grumes de deux mètres, que la mairie leur a cédées. Ils les façonneront plus tard en bancs et en cabanes pour compléter l’aménagement de la zone petite enfance, dont le terrassement vient de s’achever.

« On a chargé les bûches dans la remorque de Frédéric, avec des sangles, explique Loïc. C’est un peu lourd, il faut être à plusieurs. » « Il va y avoir plusieurs bancs de plusieurs tailles, reprend Lana. Ça me plaît, parce qu’on aide les plus grands à fabriquer des choses pour les plus petits. On apprend aussi à utiliser des machines, comme les tondeuses, les débroussailleuses. »

Frédéric Schenk encadre les jeunes avec Mario, son aide. « J’aime bien les publics spécifiques, sourit-il. C’est une espèce d’échanges : eux voient des choses différentes au Moulin ; pour nous, c’est du monde qui nous file des coups de main, même s’il faut adapter le travail. »

Une autre classe de l’Impro s’initie à la création d’un poulailler dans le pré, avec un autre animateur. « Et l’Esat (établissement et service d’aide par le travail) de Sinclair a déjà préfabriqué des bacs, des composteurs et des nichoirs pour le Moulin, nous, on leur fait des formations et des animations », termine Frédéric Schenk, toujours dans le registre de l’échange.

frederic schenk responsable des espaces pedagogiques du moulin a consolider les berges avec les grumes rapportees de la foret photo l alsace antoinette ober 1616580888

Des entreprises extérieures ont creusé un accès au ruisseau. Les jeunes de Sinclair vont aider Frédéric Schenk, responsable des espaces pédagogiques du Moulin, à consolider les berges, avec les grumes rapportées de la forêt.  Photo L’Alsace /Antoinette OBER